top of page

HISTORIQUE DES PAROISSES
Sainte-Bernadette
  • En 1881, la chapelle Ste-Philomène fut érigée au pied du Lac Talon par le constructeur M. Ulric Harnois. En 1885, lors de sa visite, Monseigneur Lorrain décida que le nouvel emplacement de la paroisse Ste- Philomène serait au pied du Lac Nosbonsing dans le village agricole de Bonfield. Le coût de construction de l’église était de 3 233 $. Le Révérend Père Thomas-Georges Gagnon, âgé de 28 ans, en fut le premier curé.
     

  • Cette paroisse comprenait le territoire du village de Bonfield ainsi que les missions de Grand Désert, Astorville, Corbeil et Chiswick. Les écritures historiques relatent le dévouement et la charité du Père Gagnon envers le peuple. « Ce que le bon Père Gagnon reçoit des uns, il le donne aux autres : il n’a rien à lui et il distribue tout à ses paroissiens.»  Une plaque commémorative près de l’autel de Ste-Anne dans l’église de Bonfield rappelle le souvenir du bon curé-fondateur.
     

  • En 1905, l’église fut détruite par un feu. C’est en 1906 que débuta la construction d’une nouvelle église sur la rue Gagnon.  Faite de briques et affichant un style d’architecture romaine, elle fut achevée deux ans plus tard. Elle porte le nom de Ste-Bernadette.
     

  • En 2002, cette église, âgée de près de cent ans, était en besoin de rénovations significatives. Avec beaucoup d’efforts, les paroissiens avaient réussi à prélever les fonds nécessaires pour réaliser ce projet.
     

  • En 2006, la paroisse célébrait son centenaire, une étape très importante dans son histoire.  Par la grâce et la miséricorde de Dieu, la paroisse avait traversé les cent premières années de son histoire comme communauté de disciples dont la foi était axée sur la célébration de l’Eucharistie dominicale. Cet événement avait été marqué par Monseigneur Richard W. Smith, évêque de Pembroke à l’époque. 
     

  • Aujourd’hui, l’église demeure un lieu de foi, de rencontre et de refuge pour les paroissiens de Bonfield. La paroisse Ste-Bernadette est renommée pour son  pique-nique annuel. La veille de cette occasion, de gros chaudrons de « seapie »   sont mis à cuire pendant de longues heures dans des fours extérieurs. Ce régal est bien apprécié par tous ceux qui comblent la salle paroissiale. On peut bien dire que l’église Ste-Bernadette est le cœur de la communauté de Bonfield.

bottom of page